WHARTON, Edith, « Kerfol »

Quelques mots ce matin, au sujet de Kerfol d’Edith Wharton (1862-1937). La littérature américaine n’est pas ma spécialité, cette nouvelle m’a toutefois marquée.

« Kerfol » trace brièvement la vie d’une jeune femme vivant recluse dans un château en compagnie de son époux. Celui-ci, en dépit d’une attitude courtoise à son égard, révèle un trait noir de sa personnalité lorsque la jeune femme s’attache au chien dont il lui fait présent. Elle retrouve en effet ce dernier étranglé sur son lit…

Sans vous dévoiler la fin, je tiens à souligner quelques thèmes abordés par l’auteur qui me semblent significatifs:

– l’oppression au sein du mariage, la place de la femme, son enfermement qui la transforme en bel objet

– dans le bestiaire de Wharton, la représentation de l’animal, en l’occurrence le chien, ainsi que son rapport à l’homme

– le thème de la cruauté

– la (non) valeur accordée aux propos de la femme qui se défend face à la société lorsque son époux est découvert mort.

 

Je ne peux que vous encourager à le lire… 🙂

 

Pour aller plus loin, un article de Jennifer Haytock intitulé « The dogs of « Kerfol »: Animals, Authorship, and Wharton »:

https://jsse.revues.org/1252

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s