BARTHES, Roland, Journal de deuil

Vous l’ignorez, mais je suis fan de Roland BARTHES. Pourtant ses écrits sont des plus abscons! Je pense au Neutre par exemple… Mais lorsque j’ai lu, dernièrement, Journal de deuil, je l’ai lu en entier (fière, fière! 😉 ).

Par ailleurs on le retrouve réellement à travers les mots: les émotions elles-mêmes sont très intellectualisées.

Enfin, je voulais faire un petit rapprochement avec Le Livre de ma mère d’Albert COHEN qui m’avait laissée littéralement en larmes.

J’achèverai ce post par cette citation: « En prenant ces notes, je me confie à la banalité qui est en moi » (29 octobre, Editions du Seuil, p, 27)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s