Dans la forêt humide…

Dans la forêt humide

Sous un ciel trop loin

Perdu dans le lointain

Parmi les frondaisons

Des arbres centenaires

On devine une flûte

Un hautbois un violon

Qui jouent à l’unisson

Pour tous un très vieil air

Et les branches frémissent

Et les herbes frissonnent

Le clocher du village

Dont on ignore l’âge

Se met à résonner

La forêt la musique

Pieuses alors se taisent

Pour écouter enfin

Le carillon des hommes

Qui de loin leur parvient

Dans la forêt humide

Sous un ciel trop loin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s