Archives quotidiennes :

Myriam LEROY, Ariane

Ariane

Je viens de finir le roman de Myriam Leroy, Ariane. Il retrace l’histoire de deux jeunes filles, Ariane et la narratrice, deux amies qui vivent leur amitié exclusivement et nourrissent l’une pour l’autre des sentiments malsains : leur relation est pour le moins toxique.

Le fond est intéressant, il aurait pu être mené différemment. En termes formels, on y trouve beaucoup de grossièreté notamment. Cela m’a marquée. De surcroît il me semble que certaines périodes sont sacrifiées au profit de moments un peu longuets. Tout va trop vite, ou trop lentement, tout va à la fois trop vite et trop lentement. En même temps, petite consolation, les sauts dans le temps permettent au lecteur d’imaginer l’histoire à son gré.

La fin est aussi trop rapide. Dommage.