Le mot du lundi: ekphrasis

Depuis la définition du terme hypotypose, je souhaite vous faire partager celle du terme ekphrasis (ekphraseis au pluriel), qui lui est parfois associé.

Ce terme qui vient du grec renvoie à un « exercice rhétorique consistant dans la description détaillée d’un objet, et particulièrement d’un objet d’art ». (JARRETY, Michel, sous la dir. de, Lexique des termes littéraires, Le Livre de Poche, 2001).

Selon Françoise Desbordes, cette description « fait voir des personnes, évènements, moments, lieux, animaux, plantes, selon des règles précises concernant les aspects à examiner et l’ordre dans lequel les examiner. Le style sera adapté au sujet, et, surtout, on s’appliquera à mettre sous les yeux de l’auditeur ce dont on parle – les rhéteurs appellent cette qualité enargeia (evidentia en latin). Source: DESBORDES, Françoise, La Rhétorique antique, Hachette, 1996.

Pour aller plus loin:

DE BOZEC, Yves, « Ekphrasis de mon cœur, ou l’argumentation par la description pathétique », Littérature, 1998. Consultable sur:

https://www.persee.fr/doc/litt_0047-4800_1998_num_111_3_2493

« Peinture et couleur dans le monde grec antique », http://arts.ens-lyon.fr/peintureancienne/antho/menu2/partie5/antho_m2_p5_01.htm

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s