De retour pour le mot du lundi :)

Hier soir alors que je lisais le roman de Benjamin CONSTANT, Adolphe, j'ai rencontré le terme irréfragable: "Ellénore n'avait eu jusqu'alors aucune notion de ce sentiment passionné, de cette existence perdue dans la sienne, dont mes fureurs mêmes, mes injustices et mes reproches, n'étaient que des preuves plus irréfragables" (édition 1989, Flammarion, p.81). Selon Le Larousse … Lire la suite De retour pour le mot du lundi 🙂