Archives quotidiennes :

Les 5 mots de la presse féminine

Bonjour !

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous quelques termes relevés dans la presse féminine.

J’ai trouvé le terme black out dans le Elle en ligne du 15 avril : « Loin d’avoir cédé à une nouvelle tendance digitale, vos abonnés virtuels ont tout simplement pris part au mouvement « black out féminin » qui fleurit en ce moment sur la toile. » Si ce terme masculin, invariable et emprunté à l’anglo-américain renvoie initialement au domaine théâtral (« action d’éteindre les feux de la rampe pour augmenter l’effet de scène »), l’Académie française le définit comme une « mesure de défense passive prise en temps de guerre, qui consiste à masquer toutes les lumières pour rendre plus difficile l’action de l’aviation ennemie. » Le Cnrtl, le Petit Larousse et le Petit Robert rejoignent cette définition. Un seul ajout : on peut parler de « couvre-feu ». Il s’agissait donc, hier, de remplacer sa photo de profil sur les réseaux sociaux par un point noir afin de montrer son adhésion au mouvement « black out » qui lutte contre les violences faites aux femmes.

Le deuxième terme provient toujours du Elle en ligne du 16 avril : il s’agit de soft skills. « Je profite du confinement pour développer mes « soft skills » (ou savoir-être au travail). » Sont citées par exemple des compétences (« skills ») telles que la créativité, le sens de l’organisation…

Le troisième terme est la manucure toffee, relevé dans le Elle en ligne du 1er avril : « Impossible de passer à côté, la manucure toffee est partout sur Instagram ». Je ne vous apprends rien, « toffee » signifie « caramel » en anglais. Ici, il s’agit de peindre chaque ongle d’un ton différent mais toujours dans une palette allant du beige au brun afin de « créer un dégradé de marron qui habille parfaitement nos mains ». Une tendance à suivre donc ! ? Hum.

Le quatrième terme vient d’un article du Elle en ligne du 6 avril, où il est en corrélation avec une pièce de mode. Cette dernière est introduite ainsi : « Voici le nouvel accessoire tendance, et vous l’avez déjà dans votre armoire ». Alors, de quoi s’agit-il ? « Chez Salvatore Ferragamo, Fendi, Mikael Kors ou plus récemment Marc Jacobs et Chanel, les bonnes vieilles chaussettes traditionnelles opèrent un revival inattendu ». On parle donc de revival, soit le retour sur le devant de la scène. Selon le Petit Larousse, revival renvoie à « toute résurgence d’un mouvement, d’une mode, d’un style… ».

Le dernier terme provient du Elle n° 3875 (p.50) dans un article intitulé « les crushs de Dree Hemingway ». Crush est un mot anglais signifiant « coup de coeur ». Le Cambridge Dictionary le définit également par « béguin ».

Passez une bonne soirée !