Archives quotidiennes :

Un mot en vogue : le « vamping »

Bonjour !

Sur le Glamour en ligne du 14 mai dernier, j’ai remarqué un terme qui ne m’était pas familier ; il s’agit du vamping.

Sur le site, la phrase elle-même, « Souffrez-vous de vamping, l’insomnie des hyperconnectés ? », nous en donne la définition.

Par ailleurs, il s’agit là d’un mot-valise, formé du mot français « vampire » et du mot anglais texting, qui se rapporte au fait d’envoyer des textos. Le terme « vampire » quant à lui, outre l’idée d’un être suceur de sang, évoque à la fois la dépendance et l’avidité.

Toutefois, « vampiriser », selon le Petit Robert, c’est « vivre de la substance de quelqu’un qu’on a mis dans une totale dépendance ». Or là, les personnes hyperconnectées se vampirisent elles-mêmes. Nuance à souligner d’un point de vue plus linguistique.

À retenir : le vamping est ainsi une forme de maladie ou plutôt de trouble moderne qui, de surcroît, ne risque pas de s’amenuiser en cette période troublée (confinement, déconfinement).

Passez une bonne journée, lisez la presse !