Dada, toc, tic ?

La pratique courante de la surenchère serait-elle une manie commune aux journalistes de la presse féminine ?

Je fais allusion à leur prédilection pour l’emploi du superlatif.

Ainsi, dans le Vogue en ligne du 18 mai, on relève « les plus belles photos de Capri qui vous font rêver d’Italie » ; « la plus iconique des îles italiennes » ; sur le site, le 15 mai, on souligne aussi « les plus belles maisons à louer en France cet été », et sur le site du Elle, le 29 avril, « Voici les pièces mode les plus populaires du moment » ; enfin sur le site de L’Officiel de la mode : « on a trouvé le top de l’été le plus populaire ». Les exemples foisonnent.

Le superlatif renvoie à l’intensité la plus élevée qui caractérise une qualité exprimée par un adjectif.

Outre le superlatif d’infériorité (le moins + adjectif + de), on distingue deux sortes de superlatifs :

  1. Le superlatif absolu

On emploie un adverbe d’un degré très élevé comme « très », « fort », « extrêmement », suivi d’un adjectif.

Des adjectifs évoquent eux-mêmes, intrinsèquement, le superlatif, comme « superbe », « magnifique », « exceptionnel ».

On souligne également préfixes et suffixes liés au superlatif absolu, soit les préfixes « ultra », « extra », « archi », « super », « hyper ». Par exemple, sur le site de Elle, le 21 mai, Claudia Schiffer est qualifiée de « supermodel ».

Quant au suffixe en corrélation avec le superlatif absolu, il s’agit de -issime (richissime, rarissime, etc.), dérivé de l’italien.

2. Le superlatif relatif de supériorité

Il se forme ainsi : article défini + le plus + adjectif + de ; le complément du superlatif est introduit par la préposition « de ».

Les exemples cités plus haut relèvent tous du superlatif relatif.

Le superlatif exprime ainsi l’excès, l’exagération, voire l’outrance : vous êtes la plus belle avec cette crème ; voici les plus belles plages sur lesquelles vous bronzerez cet été ; le plus beau jour de votre vie…

Les magazines féminins n’ont-ils pas pour rôle, entre autres, de faire rêver leur lectorat ? Dès lors, nulle tournure n’est trop belle pour présenter ce qu’il y a de plus beau. Par ailleurs, le meilleur, le sublime font d’autant plus rêver qu’ils ne sont pas forcément à la portée des lectrices.

Passez une bonne journée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s