Le mot du lundi : homéotéleute

Tout d’abord, quelques mots sur la formation des termes commençant par « homéo- ». Ainsi dans l’article « Homéo– » comme élément formant, le premier élément est tiré du grec ο ́μοιος qui signifie « semblable à » et sert à la construction de mots appartenant principalement au domaine de la médecine et à celui des sciences Physiques. Le deuxième élément est par ailleurs généralement issu du grec.

Homéotéleute est un substantif féminin qui vient du grec ο ̔μοιοτε ́λευτος, homoios, « semblable » et de τελευτὴ, téleuté, « finale ».

Mais que signifie ce terme?

Il s’agit d’une figure de style « consistant à placer en fin de phrases ou de membres de phrases assez rapprochés des mots dont les finales semblables sont sensibles à l’oreille ».

À titre d’exemple, nous pouvons citer cet extrait du Malade imaginaire (III, 7), quand M.Purgon menace Argan de le faire tomber dans la bradypepsie ; de la bradypepsie dans la dyspepsie ; de la dyspepsie dans l’apepsie ; de l’apepsie dans la lienterie ; de la lienterie dans la dyssenterie ; de la dyssenterie dans l’hydropisie ; et de l’hydropisie dans la privation de la vie.

Notons enfin qu’une homéotéleute met en relief des énumérations.

Passez un bon lundi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s