Archives du mot-clé définition

Le mot du lundi : salmigondis

Salmigondis est un substantif masculin.

J’ai découvert le terme salmigondis dans ma lecture du moment, La Cloche de détresse de Sylvia Plath :

« Chaque fragment de paysage n’avait aucun rapport avec le suivant.

            Quel salmigondis que le monde ! »

Que signifie exactement ce terme ?

  • le premier sens qu’il revêt est vieilli, il relève du vocabulaire de la cuisine. Il s’agit d’un ragoût composé de différentes viandes réchauffées (TLFi, CNRTL, Le Petit Robert, le Littré) ;

Notons toutefois en aparté que seul le Petit Larousse ne mentionne pas cette signification.

  • le second sens de salmigondis est familier et péjoratif. Le terme est au figuré :
  1. il s’agit d’un assemblage disparate, d’un mélange confus de choses ou de personnes.

Il se construit de la façon suivante : un salmigondis de + substantif pluriel.

Le Littré est plus précis : salmigondis se dit de choses qui n’ont ni liaison ni suite, de personnes réunies au hasard ;

2. il peut aussi être un ramassis d’idées, de paroles ou d’écrits formant un tout disparate et incohérent (synonymes : fatras, fouillis).

Enfin, l’étymologie de salmigondis ne me paraît pas très claire.

Pour le Petit Robert, ce terme est composé du radical sal, « sel » et peut-être de condire, « assaisonner ».

Selon le Littré, il pourrait s’agir du latin salgama, choses confites dans la saumure, et conditus, « assaisonné ». Toutefois le doute est permis et le Littré propose également salmis avec la syllabe gondis ou gondin qui serait de fantaisie.

Passez un bon lundi !

Moult, moults, moultes ?

Bonjour !

Voici le point lexical d’aujourd’hui, un terme que j’emploie à moult reprises !

Nous allons réfléchir à son usage en tant qu’adverbe et à son emploi lorsqu’il est suivi de termes spécifiques. Des exemples de ma plume (enfin de mon clavier) viendront les étayer.

Moult est un adverbe aux multiples acceptions. Sa signification générique, indiquée notamment par l’Académie française, est « beaucoup ».

Par ailleurs, ce mot d’ancien français est employé aujourd’hui « par affectation d’archaïsme ou plaisamment », pour « imiter le style très ancien » (Littré).

  • Il est alors utilisé comme adjectif défini signifiant « maint, plusieurs ».

Exemple : Après moult divertissement, il fallait songer à se remettre au travail.

  • Il peut également être pronom indéfini.

Exemple : Moult arrivèrent en retard tandis que quelques-uns, ponctuels, étaient déjà installés.

Quant à l’étymologie de ce terme, il s’agit du latin multum, « beaucoup ». Le Petit Robert fait d’ailleurs référence au terme « multitude », par extension.  

Notons que selon le Petit Larousse et le Littré, moult est parfois variable !

Pour plus de clarté, reprenons les différentes acceptions de moult en suivant le cheminement adopté par le CNRTL.

  • Verbe + moult : beaucoup, énormément

Exemple : Elle étudie moult pour réussir ses examens.

  • Moult + adjectif : bien, fort, très

Exemple : Ce jeu est moult divertissant !

  • Moult + substantif au pluriel : beaucoup de, en grand nombre

Exemple : À cause de moult incidents, la station de métro a dû être fermée.

Passez un bon mercredi et divertissez-vous moult sous le soleil la pluie !