Archives du mot-clé vocabulaire

Le mot du lundi : salmigondis

Salmigondis est un substantif masculin.

J’ai découvert le terme salmigondis dans ma lecture du moment, La Cloche de détresse de Sylvia Plath :

« Chaque fragment de paysage n’avait aucun rapport avec le suivant.

            Quel salmigondis que le monde ! »

Que signifie exactement ce terme ?

  • le premier sens qu’il revêt est vieilli, il relève du vocabulaire de la cuisine. Il s’agit d’un ragoût composé de différentes viandes réchauffées (TLFi, CNRTL, Le Petit Robert, le Littré) ;

Notons toutefois en aparté que seul le Petit Larousse ne mentionne pas cette signification.

  • le second sens de salmigondis est familier et péjoratif. Le terme est au figuré :
  1. il s’agit d’un assemblage disparate, d’un mélange confus de choses ou de personnes.

Il se construit de la façon suivante : un salmigondis de + substantif pluriel.

Le Littré est plus précis : salmigondis se dit de choses qui n’ont ni liaison ni suite, de personnes réunies au hasard ;

2. il peut aussi être un ramassis d’idées, de paroles ou d’écrits formant un tout disparate et incohérent (synonymes : fatras, fouillis).

Enfin, l’étymologie de salmigondis ne me paraît pas très claire.

Pour le Petit Robert, ce terme est composé du radical sal, « sel » et peut-être de condire, « assaisonner ».

Selon le Littré, il pourrait s’agir du latin salgama, choses confites dans la saumure, et conditus, « assaisonné ». Toutefois le doute est permis et le Littré propose également salmis avec la syllabe gondis ou gondin qui serait de fantaisie.

Passez un bon lundi !

Le mot du lundi : épanorthose :)

Bonjour bonjour !

Je feuilletais machinalement un bouquin ce matin quand je suis tombée sur le terme épanorthose. Cela tombe bien, on est lundi ! 😉

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous utilisez souvent le procédé auquel une épanorthose renvoie. Via cette figure de rhétorique, il s’agit, en corrigeant ou en nuançant ses propos, d’atténuer ou au contraire de renforcer une idée.

Par exemple :

  • son comportement me choque, disons me perturbe ;
  • cet homme est fantaisiste, voire fou ;
  • cette femme est mince, que dis-je, maigre.

Pour ce qui est de son étymologie, j’ai repris l’explication du Littré. Ce terme vient du grec Ἐπανίρθωσις, correction, rectification et ἐπὶ, ἀνὰ, et ὀρθὸς, droit (oui, j’ai fait du grec ancien 🙂 ).

Voici, enfin, des synonymes d’épanorthose : rétraoaction, palinodie. Je ne suis toutefois pas complétement d’accord sur leur synonymie, mais à vous de vous faire votre propre opinion : je vous ajoute la signification de ces termes sur la base du Cnrtl. Il s’agit respectivement d’un effet en retour d’une action sur la conduite de quelqu’un, et de se rétracter sur ce qu’on a dit ou fait précédemment.

Pour aller plus loin au sujet de l’épanorthose, voici deux liens intéressants :

https://www.academia.edu/10949937/L_%C3%A9panorthose_de_la_parole_comme_exp%C3%A9rience_du_temps?auto=download

http://www.unige.ch/lettres/framo/enseignements/methodes/frhetorique/frintegr.html

Bonne journée !